"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

jeudi 27 avril 2017

Suprêmes Interdits - Partie 1 - Suprême désir. Auteure : Florine Hedal



Résumé : Grande nouvelle ! Calista l’emmerdeuse est de retour à la maison ! Et apparemment, son année Erasmus ne lui a même pas servi à se faire dépuceler par un de ces bûcherons des romances à la con ! À croire que son caractère de merde surpasse sa beauté. Pourtant, si je ne peux toujours pas l’encadrer, je dois bien avouer qu’elle a quelque chose de changé. Cette nuit-là à Paris, lors du gala, elle me l’avait prouvé. Sensuelle, voluptueuse, torride… et intouchable. Car comment oublier qu’aux yeux de tous, nous faisons partie de la même famille ? Mais lorsqu’elle avait penché sa tête en arrière pour que je l’embrasse, lorsqu’elle avait mis ses jambes autour de ma taille pour que je la touche, j’ai su. J’ai su qu’il me la fallait, qu’importent les conséquences. Franchir l’interdit m’excitait comme jamais, la faire sombrer avec moi encore plus. À mon tour, j’allais lui prouver qu’on ne provoque pas impunément Basile Robène.

« Jamais je ne coucherai avec toi. »

Je n’avais plus qu’une chose à faire : attendre qu’elle me supplie…


À paraître dans la série Suprêmes Interdits :
2. Suprême Plaisir
3. Suprême Transgression
4. Suprême Passion






Je tiens à remercier Stéphanie du Label Badass pour ce Service Presse et pour sa confiance.


💕 Label Badass
💕 Sortie le 13 avril 2017
💕 Format Kindle : cliquez ici / Format Kobo : cliquez ici
💕 New Adult


#Mon avis

Calista retourne dans sa famille après une année d'absence. Son environnement familial est un peu particulier. Son père fait parti d'un groupe de Rock très célèbre et avec sa femme et ses enfants il cohabite avec les autres membres du groupe et leur entourage dans une ferme. Ils ont chacun leur espace de vie, même les enfants en âge de se débrouiller seuls ont leur petit cabanon. Une communauté qui vit dans une ambiance joviale et bonne enfant. Plus que des amis, une famille ; ils se considèrent tous comme des oncles, des tantes, des cousins, des frères.... alors que aucun lien de parenté n'existe entre certains d'entre eux.
Quand Calista retrouve les siens elle se sent à la fois chez elle mais en même temps beaucoup de choses lui semblent différentes, à commencer par Basile, le fils d'un des Rockeurs. Cela fait deux ans qu'elle ne l'a pas vu et quelque chose en lui l'insupporte au plus haut point.

Basile.... le personnage au langage le plus cru que je connaisse et pourtant j'ai pas mal de lecture à mon actif!!!
A cause de ce fameux langage il m'a bien fait rire tant il sort les mots sans réfléchir mais parfois il était vraiment très très énervant car il y va fort quand même. Il n'a aucun respect pour ses conquêtes, il leur parle comme si c'était des objets, ce qui à ses yeux est le cas.
Basile aime classer les femmes dans différentes catégories, cela lui sert à mieux les cerner et les séduire. Quand il revoit Calista, il tente de la classer mais impossible ; elle reste un mystère.
Vous voyez déjà a quel genre d'homme il appartient, pour qui se prend t'il pour classer les gens comme ça?
Un véritable goujat voilà ce qu'il est, et encore je suis gentille....


Basile et Calista ne s'apprécient absolument pas contrairement à ce que l'on pourrait penser. Ils ont pourtant grandi ensemble mais leurs caractères ne s'accordent pas, mais alors pas du tout.
Ils ne peuvent pas se retrouver 30 secondes dans la même pièce sans se disputer et s'insulter.
Leur relation est conflictuelle, ils se supportent plus qu'autre chose mais dans leurs pensées, en plus de se mépriser, une autre sensation est présente : le désir.
Mais quand Calista refuse les avances de Basile, elle ne se doute pas un seul instant que celui-ci va désormais la voir comme un défi..... un défi où l'objectif est de prendre un max de plaisir et ensuite d'infliger un max de souffrance.
Calista va malgré elle devenir une obsession pour Basile ; personne n'a le droit de jouer avec les envies et les désirs du jeune homme.
Son souhait : la posséder peut importe le lieu, peu importe le moment. 
Rien ne l'empêchera d'obtenir ce qu'il veut et croyez-moi ses tactiques peuvent parfois s'avérer vicieuses.

Le récit est rythmé par le jeu du chat et de la souris. Car c'est de cela qu'il s'agit pour Basile, un simple jeu.
L'une résiste - enfin essaie - et l'autre insiste. Au fil des pages un désir flamboyant naît entre les deux personnages, un désir interdit qui, si il est libéré, risque de ne pas être compris et toléré par l'entourage de Basile et Calista si jamais cela venait à ce savoir.
L'auteure joue avec notre température corporelle et avec celle de ses personnages. Elle passe d'une ambiance brûlante à un environnement froid en a peine quelques secondes. Je découvre l'auteure Florine Hédal à travers cette histoire et je suis complètement conquise. Elle manie parfaitement sa plume, elle nous fait pénétrer dans son univers où la passion et la tentation  sont les maîtres mots.

Ce que j'ai le plus apprécié dans ce récit c'est que d'une part l'héroïne n'ouvre pas les jambes au bout de trois pages, elle ne se plie pas à la volonté de son corps, ce qui déplaît fortement à celui qui la convoite. L'autre point que j'ai plus que apprécié c'est que Basile reste fidèle à lui même tout au long de ce premier tome. Il ne se transforme pas en amoureux transit, bien au contraire!!
Il est indécent, irrespectueux, vulgaire, obsédé (très obsédé) et ses paroles sont dégoulinantes de propos injurieux, de mots pervers... il est sans limite. L'auteur n'a pas mis de barrière à son personnage, et je l'ai adoré autant que je l'ai détesté!!!

"Suprêmes interdits" est une histoire à laquelle on devient vite dépendante, l'ambiance est rock, sexy et électrique.
L'auteure utilise le double point de vue pour raconter son histoire, des chapitres qui mettent en avant les sentiments et les doutes d'une jeune vierge qui se laisse désirer et les pensées crues ainsi que le tempérament volage et odieux de Basille.

Un premier opus qui donne chaud, des personnages uniques en leur genre - surtout Basile - un rythme qui nous fait vibrer tant le désir est palpable, une fin qui nous laisse pantelante - sans oublier des éléments curieux qui donne à penser que le récit peut prendre une direction oscillant entre plaisir et peur.

Un New Adult à dévorer et à savourer, un jeu au goût d'interdit dirigé par un personnage sans complexe mais si il gagne cela ne restera pas sans conséquences....


Basile arrivera t-il à prendre Calista dans ses filets?
Ce qui m'intéresse surtout c'est de voir comment va évoluer le personnage de Basile. Ce petit jeu sera t'il une prise de conscience ou alors restera t-il ce mec arrogant et séducteur qui ne comprend pas comment les gens peuvent se laisser atteindre par l'amour?







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire