"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

samedi 8 avril 2017

Troubles. Auteure : Magali Inguimbert


Résumé : Quand l’enfer a un goût de paradis... "
Désemparée par le changement de comportement de sa fille, la mère de Jessie l’envoie chez son oncle et sa tante en Californie. À 2000 milles du domicile familial, elle a bon espoir qu’elle retrouve le droit chemin.
Cheveux rouges, piercings, attitude nonchalante et caractère sombre, la jeune fille de dix-sept ans n’est pas en pleine crise d’adolescence.
Non, Jessie ne se cache pas sous son allure gothique par caprice.
Mais les autres ne la comprennent pas.
Enfin, jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre d’Austin, un élève de son nouveau lycée.
Elle l’intrigue, il l’exaspère.
Son passé trouble la hante et Austin va tout tenter pour la sauver, mais parviendra-t-il à ramener la lumière dans son existence et sauver son âme ?



Je tiens à remercier Teen Lips Editions pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Teen Lips Editons Collection Vanina
💕 Lien d'achat Amazon : cliquez ici - Lien d'achat Broché : cliquez ici
💕 Sortie le 07 avril 2017
💕 Dark Romance 

#Mon avis 


Magalie Inguimbert revient avec une nouvelle histoire qui, de mon point de vue, fait partie du genre Dark Romance mais soft.
"Troubles" est un nouveau coup de cœur pour moi, l'auteure a réussi à me faire verser des larmes et ce n'est pas la première fois que cela arrive avec ses ouvrages. Elle sait transmettre les émotions à ses lecteurs - lectrices - grâce à ses mots touchants et ses à ses personnages attachants, ravagés par la vie.

Jessie, lycéenne, est envoyée chez son oncle et sa tante par sa mère.
Apparemment c'est pour son bien mais Jessie ne l'entend pas de cette oreille.
Pour elle sa mère l'abandonne, elle se débarrasse de sa fille et cela met Jessie en colère.
Avant d'aller plus loin laisser moi vous décrire notre héroïne. Cheveux rouge, piercing au visage, tenue glauque, maquillage vulgaire, langage inconvenant. Face à son apparence les gens ont toujours la même réaction : incompréhension et dégoût. Il y a encore quelques années elle n'adoptait pas ce style, la jeune fille blonde, féminine et bien dans ses basket a disparu pour laisser la place à une personne terne et sarcastique qui n'accepte aucun contact physique.
Que cache alors son allure et sa façon d'être? Et si tout ceci n'était qu'un moyen de faire illusion afin de cacher une souffrance et un mal-être qui la ronge chaque jours un peu plus?

Donc Jessie se retrouve dans une nouvelle vie et tout naturellement un nouveau lycée.
Dès le premier jour elle montre à ses camarades qu'il vaut mieux ne pas l'approcher mais un garçon semble plus fasciné que effrayé par Jessie et son look.

Austin va immédiatement s'apercevoir que Jessie cache quelque chose, il va voir dans ses yeux toute sa détresse et c'est tout naturellement qu'il lui propose de devenir son ami.

Personne dans son entourage ne sait ce qui est arrivé à Jessie, elle préfére se cacher sous des vêtements qui ne correspondent en rien à sa vraie personnalité plutôt que de se confier et peut-être se faire aider.
Mais un jour ou l'autre ce secret risque d'éclater au grand jour et une seule question subsiste : Comment va réagir sa famille et surtout Austin qui se dit être son ami?

Austin et Jessie vont, au fil des pages, apparaître de plus en plus complices. Cette complicité m'a fait chaud au coeur, voir Jessie afficher quelques sourires alors qu'elle ne s'en croyait plus capable était assez émouvant.
Maintenant reste à voir si Austin va réussir à lui amener suffisamment de lumière dans son esprit pour qu'elle puisse enfin se libérer de ce qui la ronge.

La plume de Magali Inguimbert est très fluide, les mots s’enchaînent et nous transportent sans difficultés dans l'histoire de cette jeune héroïne meurtrie, qui a une vision de la vie assez sombre mais qui est malheureusement vraie. Son attitude est très mature, ses mots sont touchants, percutants, elle est lucide sur le monde qui l'entoure.

Avec "Troubles", j'ai vécu des moments bouleversants, perturbants, insouciants, complices et l'auteure sait comment jouer avec nos émotions grâce à sa façon de tourner ses phrases qui m'ont fait à la fois rire et pleurer.
Je ne sais pas si j'arrive à bien vous faire comprendre ce que j'ai ressenti, mais je pense que le sentiment qui mener mes émotions était l'appréhension.
Je redoutais toujours la réaction des gens face à la vérité, je redouter la façon dont allait évoluer la relation entre Jessie et Austin et je redoutais également certaines retrouvailles.
Vous l'aurez donc compris, ce roman m'a fait ressentir une multitudes de sensations et pendant que je suis dans ma description des effets que "Troubles" a eu sur moi je vais faire une petite parenthèse sur le personnage secondaire qui m'a le plus ému.
C'est l'oncle de Jessie. On ressent tout de suite que ce personnage est fort à l'intérieur comme à l'extérieur et quelque chose dans sa façon d'être m'a bouleversé. Face à des situations où beaucoup se serait effondré, lui reste fort, je pourrais même dire de lui que c'est un pilier pour son entourage.
Il reste calme mais sa gestuelle et ses mots sont puissants et on ne peut que être attentif à ses paroles.

A travers son histoire l'auteure fait passer plusieurs messages qui sont capables de nous faire réfléchir sur la vie et le comportement des gens qui nous entourent.
Quelque chose que j'apprécie beaucoup dans l'écriture de Magalie Inguimbert c'est qu'elle ne s'aventure pas dans des détails et des descriptions inutiles, elle va droit au but donnant à son histoire un rythme régulier auquel on ne décroche pas un seul instant.

Pour résumer,si vous aimez les histoires émouvantes, poignantes, avec une pincée d'humour, des personnages captivants et vrais, une histoire où le sentiment d'amour est à l'état brut et d'une sincérité bouleversante alors je vous invite à découvrir "Troubles" mais attention à ne pas oublier les mouchoirs 😉



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire