"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

mardi 8 août 2017

Le cri du cœur. Auteure : Amhéliie



Résumé : Logan & Aubrey sont amis depuis toujours et l’amour n’est pas très loin. Mais quelque chose de plus fort va les briser. Il va faire un choix. Elle va le détester pour ça. Ensemble, ils devront se battre contre eux-mêmes. Séparément, ils devront affronter ce que leur vie va mettre sur leur chemin. Mais comment rivaliser face à une croyance que rien ne peut concurrencer ? De Londres à Rome, quand la passion rencontre son plus fidèle rival, il n’y a pas que les cœurs qui seront brisés.





Je tiens à remercier l'auteure Amhéliie pour ce Service Presse et pour sa confiance.


💕 Auto-édition
💕 Sortie le 23 juillet 2017
💕 Lien Amazon : cliquez ici
💕 Romance Contemporaine



#Mon avis

"Le cri du coeur" ne pouvait pas être un titre plus parfait pour cette magnifique mais bouleversante histoire d'amour où l'issue n'est pas celle à laquelle on peut s'attendre.

Une confession dans une église, c'est le seul moyen que Aubrey a trouvé pour confesser son fardeau après avoir fait le constat de sa vie.
Aujourd'hui, en 2017, elle se rend dans cette église pour ce confier et pour tenter de savoir si le fait d'avoir aimer un homme plus qu'elle même est mal. Et surtout elle espère que cette confession va l'aider à faire un choix décisif qui pourrait bouleverser l'avenir et l'engagement de plusieurs personnes.
Mais avant, devant le prêtre, elle va remonter dans ses souvenirs, nous propulsant tout d'abord en 2009, l'année de ses 18 ans, peu de temps avant que toute sa vie ne bascule. 

Retour à la source de sa détresse, retour au jour où le cœur de Aubrey a été brisé.

Logan Crowley est son meilleur ami. Ensemble ils ont construit des tas de souvenirs, vécu des tas de choses et leur amitié est à la fois complice et fusionnelle. 
Toujours prêt à aider ceux qui sont dans le besoin, Logan, avec le prêtre de sa paroisse, va partir en mission humanitaire au Brésil pour quelques mois.
Au début ce qui ne devait être qu'une simple séparation va se transformer en une révélation.
Seulement les deux amis ne vont pas avoir la même illumination et le retour de Logan va à jamais briser l'espoir d'un amour qui pourtant existait bel et bien depuis toujours.

L'auteure ne nous dévoile pas tout de suite l'élément qui a fait que tout ne sera plus jamais pareil entre ses personnages. Entre le passé et le présent, on est transporté à travers les doutes, les sentiments et les regrets de Aubrey qui lui ont gâchés sa vie.

J'ai ressenti de la frustration car ne pas avoir toutes les pièces de puzzle m'a fait émettre plusieurs hypothèses sur le pourquoi de ce changement. Pourquoi alors que Aubrey et Logan étaient si liés par leur amitié... et même plus, pourquoi désormais plus rien n'existe entre eux? Qu'a donc fait Logan pour avoir foudroyé à jamais le cœur de son amie?

J'ai également ressenti de la tristesse devant les réactions et les pensées de Aubrey. Le temps passe, rien n'allège sa souffrance, au contraire elle s'enfonce toujours plus profondément et l'espoir d'un amour probable disparaît peu à peu ainsi que celui d'un avenir qu'elle pensait tout tracé.

La vie continue, la douleur reste, la gentille et innocente Aubrey va s'effacer pour laisser la place à une tout autre femme qui va être aux antipodes de ce qu'elle était auparavant.

"Le cri du cœur" est le premier ouvrage de l'auteure Amhéliie que je découvre et la première chose qui m'a sauté aux yeux c'est la maîtrise parfaite de sa plume. Elle est tout simplement magnifique. L'auteure n'a rien a envier aux plus grandes, sa façon de décrire l'amour m'a transporté et m'a heurté en plein cœur. Sa façon d'en parler est véritablement profonde, les mots coulent avec fluidité et une réalité nous saute aux yeux. L'amour peut nous faire vivre autant qu'il peut nous détruire.

Cette histoire est écrite dans un contexte bien particulier, avec une trame inédite où le dénouement se fait réaliste, il ne part pas dans l'amour cliché. Et c'est justement lors de ce dénouement que mes larmes ont coulés. Voir tout cet amour gâché m'a bouleversé. Toutes les disputes, tout ce temps perdu, tout ces regret pour arriver à ce final, sur le coup je ne savais pas si mes larmes étaient dû à la tristesse de la situation ou si je me réjouissais pour les personnages d'avoir réussi à vivre leurs vies et leurs rêves. En fait je crois que c'était un peu des deux....


Ce récit parle d'un amour véritable, un amour pur qui même au fil des années, des séparations, des choix et des erreurs de chacun, ne mourra jamais.
Une histoire qui chamboule tout, qui fait réfléchir et qui est tout simplement sublime malgré tout le chagrin qui en émane.


💕💕💕 EXTRAIT 💕💕💕

Trois mois.
Soit quatre-vingt-onze jours, deux mille cent quatre-vingt-quatre heures, et cent trente et un mille quarante minutes sans adresser la parole à Logan.
Ma mère trouve mon comportement puéril, digne d'une gamine capricieuse qui ne comprend pas. Elle se trompe, je comprend tout, et même ce qu'elle, elle ne voit pas.
Je comprends que nos vies vont changer, que nos projets vont suivre le même chemin. Je comprends qu'une chose vient de se briser, en plus de l'organe dans ma poitrine. Notre amitié vient de se briser. Ma mère ne comprend pas que je réagisse aussi froidement, que je refuse de les accompagner voir les Crowley. J'ai besoin de temps pour encaisser. Je dois faire le "deuil" d'un amour de jeunesse que je pensais voir éclore à l'âge adulte, telle une idiote qui baigne dans un monde où tout va toujours très bien. Idiote, oui, mais pas éternellement sotte. Ce qu'il s'est passé m'aura permis de grandir. De sortir de cet univers tout rose des petites filles bercées d'illusions. Je devrais remercier Logan pour ce service qu'il m'a rendu en fin de compte, mieux vaut se prendre une claque à dix-huit ans qu'à trente. Mais ça n'enlève pas la douleur. Ça n'enlève pas les sentiments, et ça n'efface pas ce qu'on chérissait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire