"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

vendredi 1 septembre 2017

La cage dorée. Auteure : Blanche Monah


Résumé : Vous n'avez jamais lu un roman tel que celui-ci.
Noir, et rempli d'espoir. Violent, mais tendre. Par moments limite insoutenable, et à d'autres touchant.
C'est l'histoire de deux amours qui s'affrontent. L'un destructeur, malsain et illégitime. L'autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ?
Tout semble réussir à Heather : elle est belle, riche, et mène de brillantes études de photographe. Pour un homme comme Phénix, qui a grandi dans une cité défavorisée et a dû se battre - littéralement - pour réaliser ses rêves, c'est prodigieusement agaçant. Il prend tout de suite en grippe cette jeune stagiaire trop parfaite.
Jusqu'à ce qu'il découvre que, malheureusement pour eux, ils ont bien plus en commun qu'il ne l'aurait cru.
Entre la princesse et le boxeur, une étrange amitié va se nouer. Phénix parviendra-t-il à faire fondre les barreaux de la cage de Heather ?
Un livre choc.





Je tiens à remercier l'auteure Blanche Monah pour ce Service Presse et pour sa confiance.


💕 Auto-édition
💕 Sortie le 03 décembre 2016
💕 Lien Amazon : cliquez ici
💕 Dark Romance



#Mon avis

Pour commencer ma chronique je vais reprendre la phrase d'avertissement qui se situe au début du roman de Blanche Monah et qu'il ne faut surtout pas prendre à la légère!
"La cage dorée" contient des scènes de violence psychologique et physique intense. Les lecteurs ayant une sensibilité  à ces sujets sont invités à faire preuve de prudence.

Car oui ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Etant une lectrice de "Dark", j'en ai lu des romans où il fallait avoir le cœur bien accroché mais là, il faut bien l'avouer, l'auteure a écrit une histoire avec pour sujet une relation malsaine, incompréhensible et contre-nature. Je pense que comme moi, à plusieurs reprises, vous resterez sans voix devant le comportement des personnages, vous ne comprendrez pas toujours leurs gestes, ni leurs pensées. 
Mais demandez vous une chose : Et vous comment auriez-vous réagi?

Cette histoire va raconter celle d'Heather, passionnée de photo, elle vient de décrocher un stage dans un studio photo. De tempérament timide et réservée, elle se sent en sécurité derrière son appareil.
A son premier jour de stage tous ses collègues lui paraissent sympathiques sauf un dénommé 'Phénix", qui ne s'est pas gêné pour la bousculer et lui jeter un regard méprisant dès leur rencontre.
Grâce au double point de vue, nous allons découvrir que Phénix ne supporte pas Heather pour la simple raison qu'il n'aime pas les filles aux apparences de princesse pourrie gâtée pleine de manières. L'attitude de la jeune femme agace Phénix mais en même temps quelque chose chez elle l'interpelle et ça le gêne de ressentir ça.

Une rencontre qui débute mal entre un homme brut de décoffrage pas si mauvais qu'il en a l'air et une jeune femme fragile qui évite tous contact avec les hommes.

Jusque là tout paraît "normal"..... jusqu'à ce que Heather rentre dans l'appartement qu'elle partage avec son père.
Et là, sans exagération, je ne me suis pas sentit très mal à l'aise face à ce moment. J'ai eu le cœur au bord des lèvres et pour moi ce qui va se dérouler est une des scènes les plus marquantes de ce roman - mais pas la pire, loin de là. Avec ce chapitre l'auteure va nous plonger directement dans le cauchemar quotidien de Heather qui dure depuis de longues années, un cauchemar autant physique et psychologique que notre héroïne doit subir sans broncher. A des moments elle va tenter de refuser certaines exigences de son bourreau mais les punitions s'avèrent être terribles.

Heather, dans son enfer, est rabaissée au rang d'objet, voilà comment je l'ai perçu. Un objet que l'on utilise, manipule, exhibe et que l'on enferme, comme le titre l'indique, dans une cage dorée.
Au fil des pages on va en apprendre plus sur ce qu'à vraiment vécu Heather au cours de sa vie et sur l'avenir qui l'attend et l'auteure a mis la barre très haut en nous dévoilant ces moments qui font froid dans le dos. Cela m'a même dégoûté, comment peut-on faire ça à un être humain surtout lorsque le lien qui unit le bourreau et la victime est aussi fort?

Certains agissements de Heather m'ont refroidi, ils m'ont gêné. Elle joue avec la perversité de son bourreau, elle accepte son sort et ressent des choses qui devraient être interdites. Sur le coup je ne l'ai pas comprise, elle m'a choqué, mais ensuite j'ai réfléchi.... Ce roman m'a poussé dans des réflexions inhabituelles, et là j'ai eu un autre regard sur son comportement.
Heather n'a connu que cette vie malsaine, pleine de violence. Elle a été "dressé" dans le seul but d'être celle qu'elle est aujourd'hui entre les mains de son bourreau.


Maintenant que je vous ai parler d'une petite partie du côté sombre - car oui ceci n'était qu'un petit échantillon - voici le personnage qui pour moi amène la lumière à ce récit : Phénix. 
Son comportement m'a agréablement surprise malgré son arrivé dans l'histoire de façon bourru. Phénix a un cœur immense, et au fil des jours il va s'inquiéter de l'attitude de Heather, percevant sa détresse. Phénix amène la part de douceur à ce roman très dur et ces parenthèses sont très agréables et gorgées d'émotions.
Ce héros est important pour le déroulement de l'histoire et heureusement qu'il est là.... 

"La cage dorée" est une histoire qui s'aventure dans certains extrêmes, un inceste exploité à son maximum, bouleversant au point que j'ai du faire plusieurs poses pendant ma lecture.
Je ne veux pas vous faire peur avec ma chronique, bien au contraire. Je m'adresse à toutes les lectrices et surtout à celles qui raffolent de Dark romance. Foncez! Cette lecture va vous prendre aux tripes, la plume de l'auteure est complètement addictive et sans aucun tabou. Elle a su développer le côté psychologique de ses personnages avec brio. Même si certains apparaissent comme des montres, elle leur offre une part d'humanité. Certaines lectrices auront pitié de ces personnages tandis que d'autres les détesteront instantanément. Ce qui fut mon cas.  

Un ouvrage a ne pas mettre entre toutes les mains mais pour celles qui aiment ce genre littéraire plongez dans l'univers de cette auteure pleine de talent sans hésiter!!



💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

Ma tension intérieur grandit à mesure que je m'approche du grand appartement que mon père et moi partageons dans le 16e arrondissement. Les battements de mon coeur accélèrent progressivement et résonnent dans ma cage thoracique. Ma gorge se noue. Mes mains deviennent moites sur le volant. Quand je me gare dans l'allée privative, à ma place habituelle, tous mes muscles sont raides d'appréhension. Je déglutis pour essayer de dissiper la boule qui m'obstrue la gorge, mais bien sûr ça ne marche pas. Allons, ça ne sert à rien de tergiverser. Plus j'attendrai pour rentrer, plus je serai punie durement pour mon retard.

J'attrape mon sac à main sur le siège passage et ouvre la portière de mon Audi. Je me prépare psychologiquement à ce qui m'attend : je m'absente de moi-même, je me retire petit à petit dans les profondeurs de mon esprit, mes pensées s'effacent. Je met un pied devant l'autre sans penser à rien, jusqu'à arriver devant la porte de l'appartement. Je sors la clé, déverrouille et entre.

Le salon est plongé dans la pénombre, mais je sens l'odeur de son cigare, et je sais qu'il est là. Peu à peu je distingue sa silhouette sur le fond caramel de son fauteuil préféré, tourné vers la porte. Je suspends mon sac à man et ma veste au porte-manteau, machinalement, et ôte mes escarpins avant de les ranger dans le petit placard de l'entrée.

- Tu sais depuis combien de temps je suis là à t'attendre?

Sa voix, comme je m'y attendais, est chargée de colère. J’aperçois l'extrémité rougeoyante de son cigare, et frémis d'appréhension. De son autre main, il tient un lourd verre en cristal avec un fond de scotch. J'essaie d'estimer combien il a bu. La bouteille est presque vide, mais je ne sais pas depuis combien de temps il l'a entamée. Papa ne boit pas tant que ça, je ne pense pas qu'il l'ait ouverte ce soir.

-Viens ici!

Son ordre claque comme un coup de fouet et je sursaute avant de m'avancer vers lui. Mes pieds, dans mes collants, s'enfoncent dans l'épais tapis. Je m'arrête à un mètre de lui.

- Tu t'es faite sauter? demande-t-il avec agressivité.

La même question rituelle, chaque soir. Et il semble toujours redouter que je réponde oui.

- Non papa, je réponds doucement.
- Montre-moi. 

1 commentaire:

  1. Il est tres intense, derangeant mais un tres bon roman que j'ai devoré!

    RépondreSupprimer