My Stepbrother - L'initiation. Auteure : Sophie S. Pierucci


Résumé : Cassie est une jeune femme très intelligente… Trop ! Elle effraie tout autant qu’elle intrigue, et ce n’est pas Carl, le fils de la seconde épouse de son père, qui dira le contraire !
Carl est son exact opposé : joueur, tombeur, il n’a peur de rien ni de personne. Sauf quand Cassie lui demande de l’initier aux plaisirs de la chair, elle qui n’a jamais eu de relation durable. 
Mais quand l’exercice dérape, il est déjà trop tard, et les deux amants se jettent à corps perdu dans une passion… interdite. 
Interdite aux yeux de tous, de la société, de leurs parents, de leurs amis. Mais comment résister au désir qui les consume ? 





Je tiens à remercier les Editions Addictives pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Editions Addictives Collection LUV
💕 Sortie le 04 janvier 2018
💕 Lien Amazon : cliquez ici
💕 Romance contemporaine



#Mon avis


C'est ce genre d'histoire et de personnage au caractère détonant qui m'ont fait aimer à ce point la New-romance. Lire ce genre de récit est un régal pour les yeux, pour les sens et pour l'imagination ; avec "My Stepbrother"  je découvre la plume de Sophie S. Pierucci et son côté à la fois piquante et douce m'a envoûté. 

Dans un premier lieu nous découvrons les personnages alors qu'ils sont encore jeunes et immatures, dix avant le commencement. Carl a 21 ans, c'est un jeune homme ambitieux qui souhaite faire carrière en tant que Surfer professionnel et il travail avec acharnement pour y arriver. Sa vie n'a pas toujours était facile, le passé lui a laissé des cicatrices et seule sa mère compte pour lui. En devenant un pro du surf, il espère gagner assez d'argent pour faire sortir sa mère du quartier minable dans lequel elle vit et lui offrir la vie qu'elle mérite. En plus d'être ambitieux Carl est donc généreux mais il reste un jeune homme fougueux et séduisant qui ne se lasse pas du plaisir que lui donne les femmes.
Cette époque marque celle de la rencontre de Carl avec ce qui sera sa nouvelle famille. Un beau-père à la carrure imposante mais protecteur et sa petite fille espiègle, vive d'esprit et avec une répartie déjà bien rodée : Cassie. Carl la qualifie directement de merdeuse, mais ce dont il ne se doute pas c'est que cette petite fille va se transformer en une femme qui va vite lui faire perdre la tête.... 

Bond dans le présent et oui - Cassie a bien grandi. Aujourd'hui elle a 21 ans et commence sa carrière dans un journal où elle pourra mettre son savoir à profit. Cassie est un vrai puits d'information, elle analyse tout, se reporte souvent aux statistiques ; le problème c'est que niveau relation humaine ça coince un peu. Elle est incapable d'avoir une conversation sans aborder la science, même  quand il s'agit de désir et de sexe Cassie en fait une comparaison à une simple réaction chimique et hormonale - je comprend mieux pourquoi elle est encore vierge, Cassie est un peu coincé et surtout flippante quand même.... mais tellement tellement attachante!!!!! Un répondant d'enfer, une façon de parler sans filtre exceptionnelle, sa façon d'aborder n'importe quel sujet avec légèreté et sans tabou..... cette héroïne est fantastique - et elle a surtout les hormones en ébullition. Alors quand après plusieurs années elle va revoir Carl, désormais âgé de 31 ans - un corps d'athlète, un physique à se damner - autant vous dire que ses pensées partent dans tous les sens!
Les deux personnages vont se voir d'un œil nouveau mais vont garder leurs pensées pour eux, et au détour d'une conversation lorsque Cassie va expliquer ses difficultés avec la gent masculine à Carl, ce dernier va se voir offrir le statut de professeur dans l'art de la séduction..... et c'est parti, l'histoire est lancée et progressivement c'est devenu un savoureux coup de cœur.

Les raisons de ce coup de cœur. En premier la personnalité unique de Cassie. Elle est à mourir de rire! Grâce à son langage sans tabou elle va choquer plus d'une fois Carl avec ses propos et ses conversations beaucoup trop directs pour lui. Le pauvre a été beaucoup de fois à la limite de la crise cardiaque! Une jeune fille innocente qui réussi à choquer et déstabiliser un homme arrogant et inaccessible  c'est inédit et ça vaut le détour 😉
Ensuite l'ambiance érotique du roman..... chaleur! Désir, envie, envie de se toucher, de se sentir ; ce goût d'interdit, cette tentation trop grande.... en une scène l'auteure a réussi a enflammer son roman plus que de raison. Deux personnes qui se désirent, un placard étroit et obscur, des sens décuplés - Sophie Pierucci à l'art et la manière pour mettre les pensées de ses personnages - et de ses lectrices - sans dessus-dessous et c'est enivrant à souhait.

Pour les personnages cette attraction a des apparences malsaines mais tellement existante. 
Un jeu de séduction, un jeu de celui qui fera craquer l'autre en premier, un jeu dangereux dans lequel des limites vont vite être franchi. 
Une histoire devant lequel je n'ai eu aucun mal à m'imaginer les scènes et faites moi confiance c'est So Caliente! Callie et Carl aussi voient leur imagination leur jouer des tours, et les sensations qu'ils vont ressentir sont perturbantes et grisantes à la fois. 
Bon, assez parler du côté excitant de l'histoire, "My Stepbrother" ce n'est pas qu'une histoire érotique sinon elle n'aurait pas tant de charme. C'est également une histoire avec des sentiments nouveaux qui se réveillent, un désir brûlant qui ne souhaite qu'être libéré, des personnages plein de doute sur un quelconque avenir, une appréhension quant au regard des autres et surtout de la famille si le rapprochement envers Cassie et Carl venait à ce savoir ; c'est plein de petit détails qui rend la lecture parfaite pour les lectrices de romance que nous sommes.
C'est frais, drôle, et sexy - c'est l'effet Cassie et Carl!!
Sophie Pierucci tu as gagné une lectrice, et je suis maintenant curieuse de découvrir tes autres ouvrages, je sens que je vais me laisser tenter!




💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

– Je suis toute nue devant ma penderie.
Bordel ! Je bondis sur mes jambes. Elle est toute nue. Et je suis au téléphone avec elle. Je me pince l’arête du nez les paupières fermées avec férocité. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas y penser ! Je ne peux pas m’en empêcher. Est-elle debout, assise sur son lit ou allongée les membres écartés comme l’autre jour ? J’ai chaud.

Elle reprend, dans un profond soupir :
– Je voulais faire simple, mais à cause de toi je me demande si je dois mettre du coton dans mon soutien-gorge !

C’est de pire en pire. Maintenant je l’imagine sous-pesant sa poitrine d’une main tout en me faisant la conversation. J’ouvre l’eau froide et me rafraîchis la nuque tout en raillant faussement :
– Tu as un réel problème avec tes seins ! Je te l’ai déjà dit, petits ou gros, ça n’a pas d’importance.

– Ils ne sont pas proportionnels au reste de mon corps. Je te laisse imaginer ce que tu ressentirais si tu avais une petite bite et les couilles d’un éléphant.

– Je m’en ferais enlever une.

Elle glousse.
– Je vais me faire raboter les fesses alors…
– Oh, bon Dieu, non, Cassie ! Laisse ton cul tranquille, il est fantastique !

Oh merde, qu’est-ce que j’ai dit ? Un long silence se fait. Je regarde l’écran de mon téléphone, elle n’a pas raccroché alors que je viens d’avouer à voix haute que je la regarde différemment : comme un homme qui pourrait potentiellement avoir envie d’elle. Est-ce le cas ?
Je me ressaisis dans un soupir :
– Je suis désolé. Ça n’est pas normal que moi, je te dise ce genre de truc, n’est-ce pas ?

– Non, répond-elle inflexible.

Je m’attrape les cheveux à pleine main et tire dessus. Bordel, je ne suis qu’un con j’ai tout gâché. Je m’apprête à lui répéter que je suis désolé quand elle reprend d’une voix taquine :
– Pour les autres sans doute. Mais nous savons tous les deux que nous ne sommes pas frère et sœur…

Commentaires

Articles les plus consultés