Indocile & Sauvage de Ella Lores


Résumé : Ils se détestent un peu, beaucoup, passionnément…

Jack est solitaire, impulsif et déterminé à ne laisser personne entrer dans sa vie.
Rachel est ambitieuse, sophistiquée et vit à mille à l’heure.
Ils n’ont rien en commun, mais sont obligés de travailler ensemble sur un dossier épineux.
Pourtant, un désir irrépressible grandit entre eux, les consume, les dévore peu à peu.
Ennemis le jour, amants la nuit… Sortiront-ils unis ou détruits de ce double jeu ?



Je tiens à remercier les Editions Addictives pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕Editions Addictives Collection LUV
💕Sortie le 07 mars 2020
💕Lien Amazon : cliquez ici
💕Romance contemporaine


#L'AVIS DE CANDICE

Île de beauté ou Capitale? 
Maquis Corse ou pavés de Paname?
 Luxe de la nature ou quartiers du Luxe? 
Pourquoi choisir n’est-ce pas? 
C’est dans ces lieux emblématiques qu’Ella Lores nous emmène, parce que l’un pourrait très bien s’accorder avec l’autre…

À Paris, Rachel Parof est une analyste financière brillante sur le point d’obtenir l’avancement qu’elle souhaite.
Près de Calvi, Jack Trani, corse pur souche exploite sa parcelle de fleurs d’immortelles.

Rachel travaille pour la maison Seillans, parfumeur renommé qui souhaite développer une gamme de parfum d’intérieur.
Jack récolte et distille ses plantes pour en faire des huiles essentielles.
Ils n’ont aucun points communs, ils ne devraient même jamais se rencontrer. Enfin ça c’est en théorie! Suite à une catastrophe météo qui a mis à mal les cultures de leurs partenaires, la parfumerie de luxe a besoin en urgence d’un nouveau fournisseur de matière première pour pouvoir honorer un contrat très important. Contrat tellement primordial d’ailleurs que tous les représentants de la maison sont aux Etats-Unis pour tout finaliser.
La seule personne de confiance disponible pour négocier avec un nouveau récoltant? Parof! La citadine dans l’âme n’est pas vraiment enchantée à cette idée mais si le partenariat ne se fait pas, l’accord avec les américains ne tient plus et le nouveau poste qu’elle convoite lui passera sous le nez.

Direction la Corse donc! Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est le choc. Choc des environnements, choc des cultures et surtout choc des caractères! Parce que lorsque je vous dis qu’ils n’ont rien en commun ce n’est qu’un doux euphémisme. D’entrée de jeu, ils se prennent en grippe. L’ours mal léché est désagréable et met les pieds dans le plat, la parisienne est revêche et met les pieds dans … (Lisez, vous saurez!). L’entente cordiale ne sera pas de mise et le contrat loin d’être signé.

« Indocile et sauvage », qui des deux peut vraiment être qualifié de la sorte… 
Le Corse bourru, brut de décoffrage avec un tempérament à la limite de l’asocialité ou la Parisienne pur jus, toujours tirée à quatre épingles presque formatée, qui ne vit que pour son travail? 
Le « Connard » ou la « Teigne »? 

La première rencontre est explosive, ils restent tout deux campés sur leurs positions, en bref ils se détestent. Impossible pour un homme, attaché à ses terres et ses montagnes, de comprendre une femme qui ne connait rien en dehors de Paris. Compliqué pour elle de concevoir une existence sans luxe et confort. Ils ne peuvent cependant pas nier l’attirance qu’ils éprouvent. Tout les oppose certes, mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent… Un événement va les rapprocher. En prenant la défense de Rachel, Jack va montrer qu’il n’est finalement pas si méchant que ce qu’elle croyait. Il va s’apercevoir qu’elle n’est pas si guindée et qu’elle n’est teigneuse qu’avec lui, qui aime bien, châtie bien!

Les deux personnages ont chacun un lourd passif qui les empêchent de prendre les bonnes décisions. Rachel, dont les rapports ont toujours été biaisés, ne sait plus comment se comporter. Bien malgré elle, Rachel se retrouve dans une situation intenable : elle ne peut pas résister à Jack. Il n’est pas pour elle, elle le sait, elle le sent.
Que peut-il bien lui apporter de toute manière, ils ne sont pas du même monde et habitent à des centaines de kilomètres l’un de l’autre. Une parenthèse peut-être, un lâcher-prise qui sait… Jack ne veut pas de relation, les femmes vont et viennent sans qu’il ne s’attache. Il a tout du mâle alpha qui profite de celles qui sont à ses pieds. Pourtant Rachel l’intrigue, elle l’énerve autant qu’elle l’attire, l’obsède même. Il sait que c’est impossible mais quelque chose en elle le pousse à vouloir la protéger et la découvrir. S’ils s’écoutaient, ils pourraient se sauver.

L’intrigue du roman est bien construite avec des thèmes forts et de nombreux rebondissements qui tiennent en haleine. Le point de vue des deux protagonistes est un plus qui vous fait entrer de plein pied dans cette histoire, pas si simple qu’il n’y parait. La plume de l’auteure est très fluide et addictive, Ella Lores a su parfaitement différencier ses personnages, ce qui permet de ressentir toutes leurs émotions, leurs tourments et leurs combats. Elle fait apparaître en filigrane l’histoire de ses précédents héros et j’espère qu’elle annonce à demi-mot sa prochaine romance.

Une lecture que j’ai adorée, entre attraction torride et répulsion épidermique, n’hésitez pas, venez rencontrer Jack et Rachel.



Commentaires

Publier un commentaire

Articles les plus consultés