"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

vendredi 16 juin 2017

Déviants - Tome 1 : Innocence. Auteure : Cara Solak



Résumé : Survie. Résistance. Liberté.
3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici…
Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.
Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.
Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.
Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.


Je tiens à remercier Caroline et les Editions Plumes du Web pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Editions Plumes du Web
💕 Sortie le 15 juin 2017
💕 Lien d'achat Amazon : cliquez ici / Lien d'achat Kobo : cliquez ici
💕 Dystopie - Romance


#Mon avis
"Déviants" est le genre d'histoire qui démarre tranquillement, qui passe par plusieurs phases, avant de monter en intensité et de nous engloutir totalement dans l'univers crée par l'auteure.
Cette histoire est un mélange de romance et de dystopie, un fascinant mélange parfaitement orchestré pour nous faire vivre une lecture captivante.

En apparence, l'histoire paraît être "normale". A 20 ans Gaby entre à l'université dans le but de devenir docteur spécialisé en Neurochirurgie, un plan de carrière ambitieux mais pour Gaby, elle ne peut envisager de faire autre chose de sa vie.
Elle va suivre les cours de psychologie du Professeur Baker - un jeune prof autant condescendant que charismatique, doté d'un charme assez attractif.
Jusque là rien de spécial.....Mais cette rencontre va tout changer....

Le monde dans lequel évolue les héros est bien différent du notre.
Ils vivent sur une terre surpeuplée, où certaines ressources naturelles se font très rares au point que des mesures drastiques doivent être respectées par la population.
Même les personnages de l'histoire qui pourraient paraître ordinaires vont se révéler être unique.
Gaby, jeune étudiante fragile et insouciante a, en réalité, des facultés extraordinaires qui font d'elle un être rare. 
Ces facultés doivent rester secrètes car l'URS rôde....
Le professeur Baker - Matthew - va être quand à lui un personnage très énigmatique, et cela tout au long du roman.
Son aura fait qu'il n'est pas très difficile de lui faire confiance mais tout un tas de secrets l'entoure et vont nous être révélés au compte goutte par l'auteure ce qui m'a permis de mieux le cerner au fur et à mesure des pages.


Deux personnages - une ressemblance - une attirance impossible - un même objectif

Le récit est raconté à la troisième personne, un style de narration qui ne plaît pas à tout le monde mais lorsque c'est bien écrit, comme c'est le cas ici, ça passe tout seul 😉
Le lien qui se forme entre Gaby et Matthiew m'a beaucoup plu. Il va se développer progressivement et timidement. J'ai ressenti la douceur dans leurs gestes, le désir dans leurs yeux et la  naissance de quelque chose de bien plus fort, mais malheureusement impossible. Il ne faut pas oublier que Matthiew, même s'il n'a que 26 ans, reste le professeur de Gaby.
Est-ce vraiment la seule raison pour laquelle Matthiew met autant de barrières entre eux?

Le début de l'histoire est plus focalisée sur l'attirance des protagonistes, ici et là l'auteure amène les éléments décrivant le monde qui les entoure ainsi que ses dangers. Puis au fur et à mesure ces éléments vont prendre de l'ampleur, nous faisant prendre conscience que ce monde n'est pas du tout innocent, il est dirigé par une organisation qui ne veux pas du bien aux personnes "extraordinaires" comme Gaby.
La vie de Gaby va devenir de plus en plus intrigante, une simple menace va se transformer en des découvertes inquiétantes pour finalement dériver vers une enquête pour tenter de découvrir des vérités.

Le rythme du récit est très agréable. Il oscille entre des moments calmes, des moments qui privilégient la romance et d'autres plus mouvementés et dangereux, se concentrant sur la réalité dans laquelle les personnages vivent . Des changements de rythme qui se font naturellement, sans à-coups.
Le sang, les disparitions et l’inquiétude ne vont jamais être très loin.
Et surtout nos héros vont se rendre compte qu'il ne faut faire confiance à personne...

Une très belle romance dystopique, qui monte progressivement en intensité et qui m'a provoqué des frissons à la lecture du dénouement. Je rappelle que ceci n'est que le premier tome et au vu de l'épilogue, la suite risque d'être surprenante et l’évolution de l’héroïne promet d'être spectaculaire.



💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

Gaby le connaissait peu mais elle avait déjà noté ce tic nerveux qui ne trompait pas. Et dire qu'il semblait fatigué était un doux euphémisme. Elle se détourna soudain de lui, mortifiée de l'avoir entraîné dans un rêve où elle l'avait embrassé.

- Je te le rappelle encore mais j'entends ce que tu penses, soupira-t-il d'une voix aussi épuisée qu'il en avait l'air.

Gaby ferma brièvement les yeux pour vider son esprit et reprendre contenance.

- Gaby. Peu importe...

Elle le sentait hésiter sur le choix des mots. Elle rouvrit les yeux pour les plonger dans son regard incertain.

- Peu importe qui nous sommes et l'attirance qu'il pourrait... y avoir entre nous, je reste ton professeur et ça ne changera pas. Il ne peut rien se passer.

Le poids de mots flotta un instant entre eux, mais il la regardait toujours avec cet air perturbé qui discréditait les paroles qu'il venait de prononcer.

- Tu était conscient de ma présence dans ton rêve?

Elle avait besoin de savoir, c'était comme de la curiosité malsaine. Il soupira une fois de plus, comme si s'en souvenir lui était pénible. Ce qui aurait pu la vexer si elle n'avait pas déjà compris l'intérêt qu'il lui portait. Intérêt qu'il tentait maladroitement de cacher.

- C'était comme une semi-conscience plutôt. Et uniquement parce que je suis déviant. J'imagine qu'une personne lambda n'aurait rien remarqué.

- Déviant?

- C'est comme ça que le gouvernement nous appelle. Pour eux nous sommes des déviants, lui signifia-t-il un sourire aux lèvres. Bref, ça semblait trop réel et j'aimerais que tu arrêtes, reprit-il de façon sérieuse.

-Quoi? Tu as peur de ne pas pouvoir me résister?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire