Hell Riders - Ayden (Spin-off de Rebel Bikers). Auteure : Stéphanie Jean-Louis



Résumé : À tout juste 22 ans, Ayden a connu des moments difficiles. Son père, T.J, chef de gang de motards corrompus, lui a mené la vie dure. Après la mort de celui-ci, Ayden se doit de reprendre les rênes des Hell Riders. Aucune place pour la pitié, il va devoir faire ses preuves dans un univers sombre, dangereux ou règne le chaos. Mais lorsque l'on a plus rien à perdre et que la rancœur nous submerge, peut-on vraiment être sauvé ?





Je tiens à remercier Evidence Editions pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Evidence Editions Collection Venus Noir
💕 Lien Amazon : cliquez ici - Lien d'achat vers la ME : cliquez ici
💕 Sortie le 23 mai 2018
💕 Dark Romance



#Mon avis

"Hell Riders" est le Spin-off de la saga adorée de beaucoup de lectrices : "Les Rebel Bikers". Composée de trois volumes, cette saga raconte l'histoire sensationnelle et explosive de Chloé et Tony. Durant cette histoire nous avons également pu faire la connaissance de Ayden, personnage très important et attachant, qui m'avait ému aux larmes. Ayden a tellement marqué les lectrices que l'auteure a décidé de nous offrir une prolongation de sa saga en écrivant ce récit exclusivement consacré à ce héros qui va ici nous montrer une autre facette de sa personnalité. Ayden va nous apparaître plus dur, plus arrogant.... plus cruel. Lire ce Spin-off n'a en rien changé mon avis sur ce personnage, au contraire j'ai compris le pourquoi de ses réactions et le Ayden protecteur au grand cœur n'était jamais bien loin.

Je savais déjà que Ayden avait en lui quelque chose qui faisait qu'il pouvait être dangereux et dans ce récit il va véritablement montrer cette facette. Pour ce faire respecter dans son grade de Président des Hell Riders, Ayden va devoir se montrer sans scrupules, sans âme et il ne va pas hésiter à faire couler le sang de manière impulsive, juste pour emmètre un avertissement et montrer qu'il est capable du pire pour faire régner son autorité.

Stéphanie Jean-Louis a écrit une saga avec des vrais Bikers et Ayden en fait incontestablement parti. Il est brut, sauvage, déborde de virilité et de testostérone, il est impulsif.... c'est un Bikers pur et du. Cependant dans son cœur et dans son âme il n'est pas tout ce qu'il prétend être car c'est surtout la rancoeur et la haine qui lui font faire certaines actions. 
La vie est cruelle avec lui et notre héros va donc être sans limites tout en profitant à fond. 
Un homme bon qui a du se résigner à prendre une place qu'il déteste et qu'il ne désirait pas et qui va trop souvent devoir prendre la voie du mal pour se faire respecter.

L'auteure a vraiment bien travaillé la personnalité de Ayden, c'est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j'adore lire les romans de Stéphanie Jean-Louis car elle sait gérer la psychologie de ses héros de mains de maître et sa plume addictive de caractère fait de ses récits des histoires exceptionnelles, poignantes et marquantes.

Ce Spin-off va donc mettre en avant les business et les trafics de Ayden et des Hell Riders ainsi que son obsession pour deux femmes troublantes aux caractères différents et ce sont ses obsessions qui vont nous offrir le côté érotique de l'histoire. Ayden attire les femmes cependant son cœur reste fermé et nous en connaissons la raison... Ah moins que.....
Affrontements entre gangs, les trahisons, le désir, le danger, la haine, les sentiments..... l'histoire d'Ayden est un mélange d'émotion et d'action et ce roman est un très bel hommage à la personnalité de ce héros et au rôle qu'il a joué dans la saga.

A découvrir seul ou dans la continuité des Rebel Bikers, cette immersion dans la vie et dans la tête de Ayden promet encore une lecture forte en sensation et c'est toujours un régal de lire les histoires de Stéphanie Jean-Louis! J'en suis accro 😉



💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖


— On avait dit cinquante mille Ayden ! Pour qui tu te prends de rappliquer et faire celui qui peut négocier comme T.J ?
— Assis ! ordonné-je en le regardant sévèrement.
Ce connard ose me comparer à mon père, et ça me fait vraiment chier. Je dois composer avec ça depuis une semaine. Son ombre plane sur moi et ça commence à me casser les burnes.
— Ouais, dans tes rêves, reprend-il. On est venus pour te dire qu'on ne négocie pas avec toi. On reste à cinquante mille dollars. À prendre ou à laisser, compris ? Espèce de trou du...
Je sors mon arme et lui envoie une balle dans la tête. Il s'écroule au sol, en faisant un énorme fracas dans sa chute. Je vrille alors mon flingue vers l'autre type dont j'ignore le nom, et franchement j'en ai rien à branler.
— D'autres questions ? demandé-je, excédé.

Commentaires

Articles les plus consultés