Elle vivait dans nos yeux. Auteure : Sophie Blitman


Résumé : Le doute est un tourbillon dont on ne sort pas indemne.

Ils sont amis et croient se connaître. A l’aube de la trentaine, ils se sont installés dans un quotidien tranquille qu’ils n’auraient jamais imaginé voir basculer si brutalement. 
Mais il est des secrets dont la révélation bouleverse une vie. Aveuglement, perte de repères ou résistance : comment vont-ils réagir, tiraillés entre l’envie de savoir et la peur de ce qu’ils pourraient découvrir ?

"Elle vivait dans nos yeux" plonge dans l’intimité d’hommes et de femmes en proie au doute et à la désillusion. Un roman psychologique, sinueux et captivant.





Je tiens à remercier l'auteure Sophie Blitman pour ce Service Presse et pour sa confiance.


💕 Auto-édition
💕 Sortie le 25 janvier 2017
💕 Lien Amazon : cliquez ici
💕 Roman psychologique - Suspens



#Mon avis

"Elle vivait dans nos yeux" est une histoire qui débute sur des liens d'amitié. Tous les ans, un petit groupe d'amis se réunit après les vacances d'été pour passer un moment chaleureux. Un petit interlude convivial où l'auteure va nous présenter ses personnages en nous exposant leurs caractères, leurs façons d'être et en nous dévoilant leurs pensées sous toutes leurs formes.
Une narration à la troisième personne est utilisée et de cette manière nous avons une vue d'ensemble sur tous les personnages, puis de chapitre en chapitre elle nous emmène dans la tête de chacun d'eux afin que l'on apprenne à mieux les connaître.
On entre dans leur intimité, leurs flâneries, dans leurs souvenirs et leurs divagations et par la même occasion on découvre leurs sentiments cachés, dévoilant les affinités qu'ils ont réellement entre eux.


D'un coup le temps se fige, l'ambiance change. Un drame vient tout faire basculer annulant les espoirs de se revoir, l'envie de se parler encore et encore, effaçant tous les plans du futur.

Suite à ce bouleversement chaque personnage réagit de manière différente et la tristesse peut parfois faire agir de façon impulsive.

La plume de l'auteure est riche et descriptive, une plume mature qui a travaillé la psychologie de ses personnages de manière précise de façon à ce que l'on arrive à bien différencier chacun d'eux. Des héros auxquels on pourrait s'identifier facilement.
L'auteure met aussi en avant le fait que même si on pense connaître une personne, parfois certaines vérités peuvent étonner et décevoir.

Une lecture où les dialogues sont peu présents, tout ce passe dans la tête des personnages, dans leurs actes et dans leurs réactions.
Une lecture différente qui ne fait pas partie d'un genre littéraire précis, c'est une histoire sur les sentiments et les émotions de chacun.....


💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

Pourquoi ment-elle comme ça tout le temps? Mentir, truquer, exagérer. Raconter des histoires, des bobards, des mythos. Tant de mots pour une seule vérité : elle ne fait que tromper les gens. Et peut-être aussi elle même par moment. Elle se cache derrière la belle formule qui va agrémenter la banale réalité d'un jolie voile affriolant. Puis les mots s'enchaînent, mécanique, illusoire et hypocrite. 
Aujourd'hui, mentir est devenu un besoin. Elle s'en rend compte mais elle veut boire son poison jusqu'à la lie. C'est un recours, un asile, comme un réservoir de vies possibles. Des potentialités d'être. Un grand coffre dont elle sort au gré de son imagination telle ou telle anecdote reconstituée. Et elle éprouve à raconter ces aventures le même plaisir que celui d'un enfant qui déballe ses cadeaux au pied du sapin. Il les expose devant lui en les montrant avec un grand sourire à ses parents. 
Ses histoires sont ses jouets à elle; des jouets qui ouvrent toutes les portes parce qu'ils vous plongent dans l'imaginaire. Parmi eux, ses babioles fétiches comme elle les appelle en secret, ce sont les récits montés de toutes pièces à partir d'un événement anodin. Lisa sait qu'avec ces histoires surgies de nulle part - ou plutôt si, de son coffre - elle trahit la confiance de ceux qui l'entourent, mais c'est plus fort qu'elle. C'est le prix à payer pour intéresser les gens, les amadouer, les apprivoiser. 
Parfois, elle se demande à quoi ça sert de continuer. Ou plutôt comment elle va pouvoir continuer. Impossible de tout lâcher en bloc. Par petits bouts ce n'est pas mieux : ça susciterait la méfiance. 
Quant à prolonger tout ces mensonges... Elle même finit par s'y perdre. Et puis elle en a de moins en moins envie. Avec le temps la magie s'épuise pour devenir aussi fade que la réalité.

Commentaires

Publier un commentaire

Articles les plus consultés