"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

samedi 12 août 2017

Une semaine de 8 jours. Auteure : Brigitte Baumont


Résumé : Christophe s’ennuyait tellement dans son travail qu’il décida de troquer son emploi de banquier pour celui d’architecte. À peine son cabinet ouvert, il se trouva très vite prisonnier de cette nouvelle ambition créative et s’enlisa peu à peu, sans que personne ne puisse rien faire pour l’arrêter.
Après quelques années de travail intense, il finit par ne plus rentrer chez lui, oubliant sa femme, sa fille, sa famille, ses amis...
Mais après huit jours d’efforts extrêmes, une solution lui apparut...





Je tiens à remercier les Editions Rebelle pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Rebelle Editions Collection Opalène
💕 Sortie le 09 juin 2017
💕 Achat vers la ME : cliquez ici / Achat Amazon : cliquez ici / Lien Kobo : cliquez ici
💕 Drame


#Mon avis

Cet ouvrage s'éloigne considérablement de ce que je lis habituellement mais à la vue du résumé ma curiosité a été attisé. J'ai été intrigué par ce que pouvait contenir cette histoire et c'est donc avec la sensation de me diriger à l'aveugle que j'ai commencé ma lecture et en arrivant à la fin je n'ai pas regretter mon envie de découvrir l'univers de Brigitte Beaumont.

Nous allons suivre l'histoire de Christophe, un talentueux architecte submergé par les contrats. Pourtant marié à une femme qu'il aime de tout son cœur et père d'une fille de 15 ans, son travail reste sa priorité. Il passe sa vie dans son bureau, il y dort même très souvent au grand damne de son assistante qui le pousse à rentrer tous les soirs chez lui. Même ses proches lui font souvent la morale mais Christophe ne change rien, s'enlisant toujours un peu plus dans son travail et acceptant toujours un peu plus de contrats. Et lorsque physiquement il honore sa famille de sa présence, il ne se sent pas à sa place et son esprit est ailleurs.
Un homme dominé par son métier d'architecte qui n'arrive pas à lâcher prise et qui ne voit pas qu'il est entrain de perdre beaucoup plus que ses heures de sommeils.

Ce récit est basé sur les pensées et la psychologie de Christophe, d'où la rareté des dialogues.
"Une semaine de 8 jours" se lit très bien, le rythme est régulier, les jours passent et l'esprit de Christophe est de plus en plus perturbé. 
Je me suis inquiété pour lui, trop de pression ne peut pas être positif et j'ai eu un doute sur comment aller se terminer le roman. Par contre ce à quoi je ne m'attendais pas c'étais la décision radicale que Christophe allait prendre en trouvant la réponse à tous ses soucis. Il m'a déçu mais en même temps j'ai compris son choix car tous le monde en envie de prendre cette décision un jour pour échapper à sa vie.

L'auteure maîtrise bien son univers et sa plume, la preuve, je suis une dévoreuse de livre du genre New Romance et là avec ce drame psychologique elle a réussi à avoir toute mon attention.
En ouvrant ce roman certains auront peut-être une prise de conscience, d'autres vivront simplement un bon moment littéraire.
L'auteure a su s'inspirer une dure réalité de la vie pour en faire un récit intéressant qui s'adressera de façon différente à chaque lecteur.




💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

Comment satisfaire les exigences des uns et des autres, se demandait-il parfois. Bien sûr qu'il travaillait trop, donc pas de temps mais beaucoup d'argent et de ce fait, il pouvait subvenir aux caprices de tous ; par contre, s'il devait travailler moins, il aurait évidemment un peu plus de temps, mais moins d'argent, ce qui impliquait quelques sacrifices - vacances, sorties, écoles privée, vêtements etc. - tout aurait été réduit. Ils le savaient tous, pourtant ils continuaient inlassablement leur litanie.
Christophe aurait dû trouver le meilleur équilibre, pour ne froisser personne. Mais quel était cet équilibre et l'équilibre de qui?
S'il devait perdre le sien, personne n'y trouverait son compte, et surtout pas lui. Il ne voulait en aucun cas paraître égoïste. Mais comment devait-il s'y prendre? 
Il avait dangereusement augmenté le rythme au fil des années et n'aurait su comment le freiner sans créer de problèmes. Bien sûr qu'il aurait voulu diminuer ses heures à rallonge, mais quelque part, il ne parvenait pas à dire non et il ajoutait un contrat, puis deux et ainsi de suite, jusqu'à cette fameuse semaine où il se rendra compte que ce n'était plus possible. Il voulait tout arrêter, ou presque, au lieu de cela il continua, et à présent, il se retrouvé tellement submergé par la travail à fournir dans les délais de plus en plus court, qu'il en oublia sa famille, il en oublia presque de s'alimenter, en résumé, il oublia tout.
Mais comment résister, comment ne pas se laisser emporter par cette vague de réussite, qui comblait ses désirs les plus fous, mais également ceux de son épouse chérie et de son adorable fille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire