"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

vendredi 14 avril 2017

La part des Anges. Auteur : Haziel


Résumé : A travers le temps et les âges, le monde nous échappe. Vous savez cette part du hasardque l’on ne contrôle pas, ce destin que l’on aimerait acheminer vers nos propres envies et cet espoir qui s’évapore vers les anges !!!




Je tiens à remercier Evidence Editions pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💫 Evidence Editions Collection Electrons Libres
💫 Sortie le 1er avril 2017
💫 Lien d'achat sur le site de la ME :Cliquez ici ; Version numérique sur Amazon ; cliquez ici
💫 Poèsie

#Mon avis

Au départ j'ai été attiré par ce recueil à cause de sa couverture et de son titre.
Lorsque j'ai lu le résumé et que je me suis rendu compte qu'il s'agissait de poésie je me suis dis pourquoi pas.
Un parenthèse, loin de mon genre habituel, fait parfois du bien et cela permet de découvrir de nouveau univers.

Les textes de Haziel oscillent entre pénombre et lumière. 
Le côté sombre l'emporte mais des moments de clarté sont placés ici et là pour apporter à la poésie parfois plus de force où tout simplement plus de douceur.

Les mots se mélangent pour nous offrir des poèmes à la fois poignants, d'autres plus légers. 
De la douleur à la mort en passant par le chagrin et l'amour, Haziel a écrit de la poésie qui va emmener ses lecteurs à différentes époques, dans différents lieux ainsi que dans des pensées submergés par différentes émotions

Un recueil qui plaira a toutes les âmes poétiques. 
De pensées noires à l'espoir, laissez vous transporter par la plume de Haziel.



Celui que l'on condamne...

Pauvre prêcheur aux idées bien établies,
Tu censures sans juger l'humilité des incompris,
Sans épître tu place sur l'échafaud,
L'innocent banni par ses propres frères farauds.

Sans comprendre vous avez rejeté
Les mains d'un ange à l'attachement réel.
Pour des paroles mal proportionnées,
Je suis devenu l'improbable criminel.

Le pardon facile, à couvert de mon âme, 
Je soufflerai le renouveau au temps pressé,
Sans avoir omis les blessures de causalité,
Car je suis celui que l'on condamne...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire