"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wild
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

lundi 3 juillet 2017

Avec toi - Fight with Darkness Episode 1. Auteure : Lucie F. June


Résumé : Aleyna a besoin de savoir si elle peut encore désirer. Ressentir du plaisir. S’abandonner. Alors elle fait appel à une agence d’escort boys. Et rencontre Alec.
Alec est étudiant en médecine mais fait l’escort pour survivre. Il enchaîne les clientes et y perd peu à peu son âme. Jusqu’à Aleyna.
Au premier regard, tout bascule. Au premier baiser, c’est une évidence.
Mais les démons d’Aleyna sont encore présents, dans sa chair comme dans son cœur, et Alec se retrouve face à un ennemi plus terrible qu’il ne l’imaginait.
Il veut l’aimer. Il veut l’aider. Mais elle n’est pas libre. Elle appartient au mystérieux monstre qui lui fait des chantages odieux.
Et les ténèbres se referment sur eux en un coup de fil…




Je tiens à remercier Carole et les Editions Addictives pour ce Service Presse et pour leur confiance.


💕 Editions Addictives - LUV
💕 Sortie le 27 juin 2017
💕 Lien d'achat Amazon ; cliquez ici
💕 Dark Romance



#Mon avis



"Fight with Darkness" est une Dark Romance comme je les aime!
Quand je lis ce genre d'histoire je suis dans mon élément, plus c'est sombre plus j'aime, et encore plus lorsque les émotions et les sensations sont nettement perceptibles.

Alec a 24 ans, il a des problèmes financiers et pour tenter de s'en sortir il a choisi une solution qui le dégoûte : devenir Escort Boy. 
Il n'a pas le choix, il lui faut cet argent pour soutenir sa famille qui s'est effondrée mais personne ne sait quel chemin il a emprunté. C'est son secret.

Aleyna, en seulement quelques lignes j'ai ressenti son mal-être profond. 
En décrochant son téléphone et en appelant cette agence d'escort elle souhaite se prouver quelque chose. Aleyna n'est que douleur et tristesse, au début on ne sait pas encore pourquoi mais un conseil accrochez-vous car ce que vous allez découvrir peut faire froid dans le dos.... et cela va être pire quand vous allez directement assister à des scènes violentes où notre héroïne va être prise au piège et sans défense.


Une rencontre entre deux personnages qui va tout bousculer, de leurs sentiments à leurs vies.

Le début du roman est assez mystérieux, comme je l'ai dit plus haut Aleyna est rongée par quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Une menace plane au-dessus de sa tête, elle souffre autant physiquement que mentalement, on ressent toute sa fragilité, sa détresse et elle a un point commun avec Alec : personne ne se doute de ce que subit Aleyna quotidiennement.
Son entourage la croit épanouie, heureuse et amoureuse.
Quelqu'un va t-il enfin découvrir son calvaire et l'aider à s'en sortir?

L'histoire est un mélange de douceur, de noirceur et de torpeur.
Les ténèbres et la lumière sont les deux éléments qui entourent Aleyna et on ne sait jamais qui va remporter la partie.
L'auteure a mené son histoire avec brio, elle a réussi à la fois à m'attendrir et à torturer mon cœur. 
Lucie F. June a écrit une vraie Dark, donc plusieurs de ses scènes sont assez dures à lire..... j'ai souffert pour l'héroïne, son bourreau n'est jamais loin et peut débarquer sans prévenir. Et cette angoisse est constante. 
J'ai souvent retenu ma respiration, appréhendant le moment où Aleyna allait être prise au piège et à ces moments là ce n'était plus un être humain. Ce n'était plus qu'un corps meurtri, déchiré et détruit par un personnage que l'on pourrait qualifier d'animal fou et cruel.

L'auteure utilise des mots percutants autant pour le côté lié aux sentiments de l'amour que pour le côté de la haine. Son récit m'a pris aux tripes, voilà c'est exactement ça. Même lors des simples conversations téléphoniques entre Aleyna et son cauchemar j'arrivais à m'imaginer la voix glaciale et le ton menaçant de celui-ci.
Une Dark romance vivante et très bien construite qui parle d'amour, de tendresse, de désir, de haine, d'acharnement, de folie, de chantage et de violence.

"Fight with Darkness" va raconter l'histoire d'une femme détruite, traumatisée, blessée sur son corps et dans son esprit, mais aussi humiliée, rabaissé et torturé. 
Elle va subir une longue et dangereuse descente aux enfers et chaque jour l'étau se resserre.
L'amour et la douceur de Alec seront-ils assez fort pour tout arranger et pour sauver Aleyna de sa vie douloureuse?

La suite dans l'épisode 2 à paraître prochainement!



💖💖💖 EXTRAIT 💖💖💖

Il vient de prononcer mon prénom et de s’excuser. Deux choses dont je n’ai pas l’habitude. Normalement, c’est moi qui m’excuse. Et qui supplie. Et ça fait longtemps qu’E ne m’appelle plus par mon prénom. Il préfère les insultes. Les rares fois où il le prononce, c’est toujours mauvais signe.
Je suis là, debout devant ce mec que je ne connais pas. Il est arrivé pile à l’heure. Il m’a scrutée et, bordel, ce qu’il est beau. J’aurais dû préciser un pas trop beau. Parce que là, ça me met encore plus mal à l’aise. Je l’ai regardé marcher jusqu’à la chaise, j’ai observé le mouvement de ses muscles lorsqu’il a retiré son blouson de cuir.
Soudain, il s’est approché et m’a attirée contre lui. Avec force et puissance mais sans violence, encore une nouveauté pour moi. Il a posé ses lèvres sur ma peau et je crois que pendant une seconde, juste une, je me suis sentie… presque bien, presque normale. Ni dévastée, ni détruite.
Puis il m’a serrée encore plus contre lui et là, j’ai paniqué. Je l’ai repoussé. Je sens qu’il m’observe et moi, comme une conne, je baisse la tête, prête à recevoir les coups. E déteste que je lui dise non. Il faut que je me ressaisisse. C’est pour oublier E que je fais tout ça, pour voir s’il reste au moins un millimètre de moi qui ne soit pas totalement démoli.

– Aleyna ?

Encore mon prénom et cette douceur.

– Est-ce que tu préfères que je m’en aille ? Pardon, je ne voulais pas vous tutoyer.
– Non, non. Ne partez pas. Et vous pouvez me tutoyer, bien sûr. Cessez de vous excuser, vous n’avez rien fait de mal. Rien du tout. C’est juste que…
– Oui ? Dis-moi.

Il s’est discrètement approché de moi et me soulève délicatement le menton pour que je le regarde. Je sais qu’il ne fait que son job mais, bon sang, ce que j’ai honte. Il doit tout faire pour me satisfaire, peu importe ce que je lui demande.

– S’il vous plaît, Alec, ne m’emprisonnez plus dans vos bras.
– Bien sûr.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire