"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une" - George R. R. Martin
"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder..." - Oscar Wilde
"Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler" - Victor Hugo

mardi 29 mai 2018

Un clic de trop ! Auteure : Lydie Lefèvre


Résumé : Sarah, femme au foyer. Xavier, médecin. 
Une vie de couple comblée par Paul et Manon, leurs deux enfants.
Ce noyau familial va subitement se briser.
Pour un clic de trop ?
Celui que Sarah n'aurait jamais dû lancer ?
Une situation qui va mettre en danger sa famille.
Jusqu'où poussera-t-elle ses limites ?
Comment s'en sortira-t-elle ?





Je tiens à remercier l'auteure Lydie Lefèvre pour ce Service Presse et pour sa confiance.


💕 Auto-édition
💕 Sortie en mai 2018
💕 Lien Amazon : cliquez ici
💕 Drame - Littérature Générale - Problème de société



#Mon avis

J'ai connu l'auteure Lydie Lefèvre à travers plusieurs de ses histoires où fraîcheur, humour et romance légère se combinaient pour offrir aux lectrices une lecture sans prise de tête et des plus agréable.
Avec "Un clic de trop", c'est dans un tout autre registre que l'auteure nous emmène. Je ne sais pas trop dans quelle catégorie classer ce roman qui parle à la fois d'un problème de notre société actuelle, qui parle d'un couple et d'une famille épanouie qui vont voir leur vie basculer et qui met en avant la descente aux enfers d'une femme qui s'est rendue compte que bien trop tard de la gravité de ses actes.

Cette histoire aurait pu être vraie, en la lisant c'est comme si nous lisions le journal intime de Sarah qui va nous raconter sa déchéance, comment elle va se perdre, tout ça à cause d'un seul clic alors qu'elle n'était motivé que par sa solitude et son ennui. Un récit qui relate une fiction mais qui pourtant est troublante de réalité car ce cas de figure est bien présent dans notre quotidien. L'auteure a bien su relater toutes les émotions et les sentiments que peuvent ressentir les personnes comme Sarah qui se voilent la face et qui perdent tout contrôle de leur geste... et de leur vie.

Ce histoire démarre de façon simple ; Sarah est mariée à Xavier, un médecin généraliste qui gagne très bien sa vie. Ensemble, ils ont deux enfants âgés de 7 ans et 3 ans. Infirmière de profession, Sarah a décidé de rester à la maison afin de s'occuper de ses enfants et cela remplissait parfaitement ses journées. Jusqu'à que son petit dernier rentre à la maternelle. Une fois les tâches ménagères effectuées Sarah s’ennuyait, seule, dans une grande maison vide.....
Un moment de détente, un petit tour sur internet, et là sans le savoir Sarah va cliquer une fois de trop sur la souris de son ordinateur.
Ce qu'elle pensait être juste un acte sans importance va en fait être le début de sa chute.
Un seul clic va plonger Sarah dans un engrenage sans fond et chaque jours elle va s'enliser un peu plus dans une dépendance qui va radicalement la changer.

Malgré la gravité du sujet que l'auteure a voulu retranscrire à travers ses lignes, sa plume reste fraîche et très fluide. Cette histoire est très prenante, une fois plongée dedans impossible de lever le nez de ma lecture et c'est surtout la fin qui a attisé ma curiosité car seulement deux options étaient possible pour Sarah - Soit s'en sortir, soit s'écrouler encore plus. Jusqu'au bout l'auteure m'a fait douter.... à vous de découvrir ce que va devenir l'héroïne 😉

Lydie Lefèvre a su allier fiction et réalité dans un récit écrit avec un point de vue réaliste. 
Le changement d'univers est radical mais cette auteure sait s'adapter et j'ai su retrouver la fraîcheur à laquelle elle m'avait habitué lors de la lecture de ses précédents ouvrages. J'ai adoré ma lecture, cela change du style littéraire que je lis habituellement mais je n'ai eu aucun mal à me plonger dans ce livre, bien au contraire dès les premiers instants l'auteure a su capter mon attention.
Lydie Lefèvre m'a encore une fois conquise avec sa simplicité et son côté frais que j'adore!!!


Pour découvrir un extrait complet de l'histoire cliquez ici 😉




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire